Conception

La collaboration et les utilisateurs placés au centre de nos métiers

Démarche collaborative

Notre démarche est collaborative car nous pensons que pour leur réussite, il est indispensable que toutes les parties prenantes des projets soient impliquées.

Au-delà de l’engouement que cela génère pour le projet et de son appropriation par tous, c’est une démarche qui est généralement synonyme d’innovation et d’ambition.

Nous avons depuis longtemps le sentiment que nous ne sommes pas les seuls “savants” ou “sachants” et que vous, nos Clients, avez une réelle connaissance de nos métiers. 

Vous écarter de la réflexion ne peut qu’appauvrir le résultat alors qu’en vous associant à chaque étape, votre apport est toujours enrichissant.

Il en est de même pour l’utilisateur qui, s’il est depuis longtemps placé au centre de nos démarches, est depuis quelques années aussi acteur de nos méthodes.

Design thinking, tests et retours utilisateurs, autant d’ateliers pour recueillir les besoins et attentes de chacun  aux moments charnière du projet.

Design thinking

L’empathie est le maître mot du design thinking. Cette méthode repose sur la capacité de se mettre à la place de l’autre pour le comprendre et s’appuie sur le principe de co-construction centrée utilisateurs. 

Elle permet de définir les principes ergonomiques et les fonctionnalités de votre portail pour répondre aux objectifs principaux que cette méthode met en lumière dans le respect de vos contraintes.

Le design thinking est mis en oeuvre au travers d’ateliers de co-construction sur le principe que la somme des intelligences individuelles est inférieure à l’intelligence collective.

Ateliers de co-construction

 

Les différentes étapes de l'atelier de co-construction sont représentées par une frise de gauche à droite. 5 étapes sont représentées. Etape 1 compréhension, enjeux globaux et spécifiques. Etape 2 : définition des persona utilisateur, exploration du besoins et fonctionnalité. Etape 3 : exploration du contenus et conception du parcours utilisateur. Etape 4 : test d'usage et prototype. Etape 5 : itération, maquettes finales. 2 personnages viennent illustrer la frise.

Serious games

Le choix des serious games utilisés lors des différents ateliers se fait lors de leur préparation. 

Certaines typologies de jeux sont utilisés, comme :

  • Le tri par cartes qui permet de structurer les données récoltées, 
  • Le vote par points ou Le classement forcé, permettant de converger simplement vers une solution commune,
  • Le bodystorming ou la compréhension à travers l’expérience physique,  
  • La carte d’empathie qui permet de cerner les utilisateurs types,
  • La méthode du post-it qui permet de générer un grand nombre d’idées,
  • Le storyboard car il est souvent plus facile de s’exprimer par une suite de mots et d’image qu’avec juste des mots.

Le déroulement des ateliers se fait suivant des cycles en 3 temps permettant de récolter de la donnée à exploiter et permettant de conclure.

Schéma représentant les 3 grands moments des ateliers de co-construction  : Ouverture et divergence, Exploration et émergence, Finalisation et convergence. Une illustation d'un personnage avec un ordinateur portable accompagne le schéma.

Les tests utilisateurs avant mise en ligne ainsi que les retours utilisateurs permettent de vérifier que l’expérience utilisateur (UX) est optimisée pour répondre aux objectifs et parcours définis en phase de conception.